Accueil > Interviews > Interview de Ruggero Deodato (page 4)

Interview de Ruggero Deodato (page 4)

Si nous aimons rire d'un certain cinéma déviant, nous sommes très loin de mépriser les hommes et les femmes qui s'y sont impliqués ou compromis. Il nous a ainsi paru enrichissant de faire raconter le nanar et son univers par les gens qui l'ont vécu de l'intérieur. La diversité des intervenants et de leurs réponses nous a rendu encore plus proches du cinéma que nous aimons : vous découvrirez, au fil des entretiens que ces différentes vedettes ont bien voulu nous accorder, des informations précieuses pour le cinéphile et le cinéphage, des anecdotes cocasses et, en esquisse, le portrait attachant de personnages souvent hauts en couleur.
liste des catégories

Ruggero Deodato (page 4)


Deux de vos films, « Les Prédateurs du Futur » et « Les Barbarians », sont un peu culte, mais notamment auprès de certains cinéphiles qui les considèrent comme des nanars, et les voient un peu pour s'en moquer. Cela vous ennuie-t-il que l'on puisse voir ainsi certains de vos films ?

Non, car « Les Barbarians » est un film volontairement trash. J'ai voulu faire une sorte de vidéo-clip délirant. Je devais faire un film sérieux, mais après j'ai vu arriver les jumeaux culturistes David et Peter Paul : deux énormes géants, pleins d'énergie, qui rigolaient et se chamaillaient du matin au soir. C'était de vrais gosses, pendant le tournage ils s'amusaient à se balader en voiture et à tirer la langue aux policiers, pour se faire courser... Alors, au lieu de faire un film d'Heroic-Fantasy sérieux, du genre Conan, j'ai fait un film qui pointait sur l'humour, et le succès des « Barbarians » est venu de là.


"C'était de vrais gosses, pendant le tournage ils s'amusaient à se balader en voiture et à tirer la langue aux policiers"

Alors les frères Paul ne composent absolument pas ?

Non, ils étaient vraiment comme ça, c'était de vrais gamins ! Je m'amusais à leur faire des blagues. Je disais à l'un « David, tu sais que Peter m'a dit que tu étais pédé ? » Et l'autre me regardait avec des yeux ronds : « Il a dit ça ? », et il allait poursuivre l'autre en criant « Peter, I hate you ! ». Et moi je me marrais comme un bossu...


"Je disais à l'un « David, tu sais que Peter m'a dit que tu étais pédé ? » Et l'autre me regardait avec des yeux ronds ..."

Pouvez-vous nous parler des « Prédateurs du futur », comment est né ce projet ?

C'était le film de mon retour au cinéma, après trois ans de mise au placard suite au scandale de « Cannibal Holocaust ». Le scénario du film était inspiré de « Mad Max 2 », que je n'avais même pas vu à l'époque. Mais je me suis bien amusé à le faire, avec ces costumes délirants... Je n'aime pas trop ce film, car il n'a pas vraiment d'histoire, mais il plait à certains...En tout cas j'ai bien rigolé en le faisant.

Concernant un acteur de ce film, Bruce Baron, qui joue le méchant « Crystal Skull », nous nous sommes demandé comment il était arrivé sur le projet, car il travaillait surtout en Asie, à Hong Kong, et pas en Italie...

Le film a été tourné à Manille, aux Philippines, et il vivait là-bas, c'était alors une star aux Philippines.

Une star ?

Oui, c'était un grand blond, costaud, qui jouait dans des films philippins tournés avec des acteurs américains. Je le considérais comme une sorte de culturiste, un de ces mecs qui ne s'intéressent qu'à leurs muscles et à leur belle gueule... Il avait un cerveau de la taille d'une cacahouète, une cacahouète américaine. (rires) A part ça, il était gentil. Mais comme acteur il était lamentable. D'ailleurs c'est pour ça que je lui ai fait porter un masque dans le film...


"Il avait un cerveau de la taille d'une cacahouète, une cacahouète américaine. (rires) A part ça, il était gentil. Mais comme acteur il était lamentable."

Attendez...Vous voulez dire que si dans « Les Prédateurs du Futur », Bruce Baron porte un masque, c'est parce qu'il jouait trop mal ?

Oui. Il jouait horriblement mal ! Mais pourquoi vous intéresse-t-il ?


"...si dans « Les Prédateurs du Futur », Bruce Baron porte un masque, c'est parce qu'il jouait trop mal ?"

En fait, on se souvient surtout de lui pour des films de ninja calamiteux qu'il a tournés à Hong Kong, et qui font encore de lui un acteur culte pour certains amateurs de nanars, et notamment sur nanarland.

Mais il tourne encore ?

Non, il a arrêté le cinéma mais il se manifeste parfois en envoyant des mails d'insultes aux sites internet qui se paient sa tête.


Bruce Baron et son masque, pour le plaisir!

(Il éclate de rire) C'est génial !


Page précédente - - Page suivante

- Page 1 -- Page 2 -- Page 3 -- Page 4 -- Page 5 -
Retour vers les interviews