Accueil > Interviews > Interview de Nick Nicholson (page 9)

Interview de Nick Nicholson (page 9)

Si nous aimons rire d'un certain cinéma déviant, nous sommes très loin de mépriser les hommes et les femmes qui s'y sont impliqués ou compromis. Il nous a ainsi paru enrichissant de faire raconter le nanar et son univers par les gens qui l'ont vécu de l'intérieur. La diversité des intervenants et de leurs réponses nous a rendu encore plus proches du cinéma que nous aimons : vous découvrirez, au fil des entretiens que ces différentes vedettes ont bien voulu nous accorder, des informations précieuses pour le cinéphile et le cinéphage, des anecdotes cocasses et, en esquisse, le portrait attachant de personnages souvent hauts en couleur.
liste des catégories

Nick Nicholson (page 9)


Avez-vous eu des échos concernant la carrière de vos films aux Etats-Unis ? Des critiques sur vos films ou bien sur votre propre travail ?

Max Thayer avait pris l'habitude de m'envoyer des articles du magazine Variety... des critiques pour la plupart assez fades mais pas vraiment déplaisantes.

Votre dernier film est apparemment "Les Oiseaux de passage" (2000) avec Stacy Keach et Charlotte de Turckheim. Cette dernière est une comédienne célèbre dans notre pays. Qui vous a embarqué dans cette aventure ?

Oly Laperal de RS Video m'a eu le boulot. Oly essayait de monter une agence de prestation de service avec cette compagnie. Au passage, quiconque souhaite tourner ici se devrait de passer par lui car il possède le meilleur équipement de toute l'Asie. Et c'est vraiment un type avec lequel il est facile de traiter.

Vous reverra-t-on bientôt jouer dans un film ? Avez-vous complètement arrêté votre activité dans le milieu du cinéma ?

Malheureusement, je ne peux plus travailler pour le cinéma à cause de problèmes cardiaques. J'ai subi plusieurs attaques sérieuses depuis "Les Oiseaux de passage" et mon médecin m'a convaincu de prendre ma retraite.

Nous savons que vous écrivez un livre "Fish Heads and Rice" sur le cinéma philippin (ça vous fait au moins autant de lecteurs potentiels qu'il y a de visiteurs sur notre site !). Pouvez-vous nous en dire plus ?

C'est un "livre-vérité" qui traite de la série B des Philippines. Cela consistera en une description sans fard de ce à quoi pouvait ressembler le travail sur ces films, ainsi que de la faune bigarrée que constituaient les acteurs, les figurants et les techniciens. Ceux qui liront ça se diront "ce n'est pas possible !" mais je vous garantis que chaque ligne de ce livre sera vraie !

Bien, c'est la fin, alors pour conclure, au nom de tous les membres et les lecteurs de Nanarland, nous vous remercions chaleureusement pour vous être montré si abordable et si amical, Mr Nicholson. Nos meilleurs voeux vous accompagnent !


Page précédente -

- Page 1 -- Page 2 -- Page 3 -- Page 4 -- Page 5 -- Page 6 -- Page 7 -- Page 8 -- Page 9 -
Retour vers les interviews