Accueil > Interviews > Interview de Max Thayer

Interview de Max Thayer

Si nous aimons rire d'un certain cinéma déviant, nous sommes très loin de mépriser les hommes et les femmes qui s'y sont impliqués ou compromis. Il nous a ainsi paru enrichissant de faire raconter le nanar et son univers par les gens qui l'ont vécu de l'intérieur. La diversité des intervenants et de leurs réponses nous a rendu encore plus proches du cinéma que nous aimons : vous découvrirez, au fil des entretiens que ces différentes vedettes ont bien voulu nous accorder, des informations précieuses pour le cinéphile et le cinéphage, des anecdotes cocasses et, en esquisse, le portrait attachant de personnages souvent hauts en couleur.
liste des catégories

Max Thayer


Figure de proue de Nanarland, Max Thayer compte parmi nos acteurs favoris. Aussi quel ne fut pas notre contentement quand il accepta de répondre à nos questions. Perfectionniste, il pris le temps de mûrir ses réponses à nos nombreuses questions et nous répondit avec une franchise et un humour qui nous charma autant qu'il nous surpris. L'homme était donc de ceux qui parlent sans langue de bois et qui préfèrent faire les choses bien. Le résultat est là et nous en sommes assez fier : une bonne dizaine de pages qui éclairent sur le fonctionnement d'une industrie assez méconnue. Et surtout, le parcours d'un homme lucide plein d'humour et finalement, de classe.

Interview menée par La team Nanarland


"Eh les gars, j'ai l'adresse e-mail de Max Thayer, il attend nos questions !"

Ainsi parla Nikita, le Tintin reporter de Nanarland, en cet heureux jour d'automne 2004 qui en vit certains danser la gigue au milieu du salon en hurlant "Je suis joie !".

Inutile de dire que dans les jours qui suivirent, le commando rédactionnel de Nanarland passa en mode "massacre", mitraillant littéralement le pauvre Max de questions bizarres parlant de Philippines, d'Ilsa la chienne du Sheik, d'un certain Nick Nicholson et même, au cas improbable où il aurait été approché par la bête, de Godfrey Ho (ben quoi, ça aurait pu, non ?!).

Il restait toutefois une question en suspens : comment Max Thayer, le VRAI Max Thayer, allait-il réagir à la vue de notre site, se voyant, par exemple, caricaturé dans un roman photo aux couleurs baveuses ? Allait-il prendre ombrage de se voir rangé aux côtés d'Ed Wood sur un site de froggies si ostensiblement orienté vers le cheapo-discount ?


Max Thayer ne risquait-il pas de s'inviter dans notre salle de bain pour nous tendre un piège ?

On prétendait l'homme plein d'humour, mais tout de même...
C'est donc avec une impatience non feinte mêlée d'une pointe d'appréhension que nous attendîmes, tels le renard de la fable, que Max nous lâche le morceau...

"Vous voulez mon fromage*, hein ?!
Bien, je n'ai rien à cacher, apportez-donc le pain et le vin !
Mais d'abord, faites-moi le plaisir de m'appeler Max ! Il n'y a guère que ceux qui me trouvent une tête de client - ou, certaines mauvaises nuits, une tête de suspect - pour m'appeler Monsieur Thayer ! Et je suis certain que vous n'êtes pas de ceux-là."

[* en français dans le texte]

Puis à propos du site et de nos questions :

"Votre amour pour les films m'apparaît aussi évident que celui du pop-corn pour le cinéma. Je m'en vais imprimer votre étrange questionnaire afin de l'étudier soigneusement et lui donner toute l'attention qu'il mérite. Il semblerait presque que chaque question me rappelle au bon souvenir d'anciens amis. Voilà qui risque d'être amusant ! "

Max sacrifia plusieurs jours à répondre à toutes nos interrogations, rejetant presque dans l'ombre une partie de sa carrière sans doute bien plus flatteuse que ne le laisse supposer ses rôles dans les actioners philippins (Max est aussi un homme de théâtre, il joue dans des films indépendants qui nous sont inconnus et qui ne sont sans doute pas des nanars), pour se concentrer davantage sur Laser Force ou Karate Tiger 2 afin de nous satisfaire pleinement. Son récit nous est apparu tellement vivant, que nous avons préféré le laisser sous la forme d'un "Max Thayer se raconte", avec un minimum d'interventions de notre part.

Mais ce n'est pas tout.

Véritable Monsieur Plus de l'interview, Max a pris le temps de nous scanner son album souvenir, dont les vignettes ont été collectées au cours de "sa grande aventure du métier d'acteur" qui l'a vu parcourir le monde depuis son Michigan natal jusqu'en Chine, en passant par les Philippines et le bureau du producteur de Jean-Claude Van Damme.

Alors pour tout ce qui va suivre on dit tous en coeur et sincèrement :

MERCI, MAX !

C'est vrai, quoi, il est vraiment trop fort ce Max Thayer !


- Page suivante

- Page 1 -- Page 2 -- Page 3 -- Page 4 -- Page 5 -- Page 6 -- Page 7 -- Page 8 -- Page 9 -- Page 10 -
Retour vers les interviews