Accueil > Glossaire > C > Cabotinage

Le glossaire de nanarland

Pitch, 2 en 1, Nudie, Rape and Revenge, Nanar volontaire, Kaiju Eiga, nous nous sommes rendu compte que les termes employés frisaient parfois le jargon. Pas question de déconcerter le néophyte : le nanar, comme tout objet d'étude, mérite d'avoir un vocabulaire accessible et clairement défini.
Grâce à ce lexique, vous pourrez saisir le jargon de la cinéphilie pointue et/ou décadente, mais aussi découvrir ou approfondir votre science du monde fantastique du mauvais film symathique.
Voici donc pour la première fois au monde le glossaire nanar, simple, évolutif, et richement illustré.

Le glossaire nanarland

Cabotinage :

Cabotiner : jouer avec emphase, avec excès, dans l'intention délibérée d'obtenir un effet comique (Louis de Funès) ou par manque de mesure. Le cabotinage outrancier - comme son contraire, l'inexpressivité absolue - est l'une des vertus principales de l'acteur nanar digne de ce nom et peut à l'occasion transformer des scènes anodines en purs moments d'extase (ou d'horreur, pour les fines bouches !)



Nick Nicholson dans "Zombie 4 : After Death"

Sal Borgese dans "Les 3 Supermen dans la jungle"


Sim, Philippe Clair et Aldo Maccione (ce dernier au sein du trio Les Tontos) dans "La Grande Maffia" :





Quelques expressions de Stuart Smith dans "Ninja Invasion" :





David Warbeck dans "Fatal Frames" :



Le glossaire