Accueil > Glossaire > C > Capitaliste

Le glossaire de nanarland

Pitch, 2 en 1, Nudie, Rape and Revenge, Nanar volontaire, Kaiju Eiga, nous nous sommes rendu compte que les termes employés frisaient parfois le jargon. Pas question de déconcerter le néophyte : le nanar, comme tout objet d'étude, mérite d'avoir un vocabulaire accessible et clairement défini.
Grâce à ce lexique, vous pourrez saisir le jargon de la cinéphilie pointue et/ou décadente, mais aussi découvrir ou approfondir votre science du monde fantastique du mauvais film symathique.
Voici donc pour la première fois au monde le glossaire nanar, simple, évolutif, et richement illustré.

Le glossaire nanarland

Capitaliste :

1) En langage courant : celui qui possède des capitaux, notamment des capitaux engagés dans une entreprise, et qui en tire des revenus. Partisan du capitalisme. Fam : personne riche. Adj : relatif au capitalisme.
2) En langage nanar : ignoble individu acharné au mal-être de son prochain et n'atteignant le plaisir sexuel qu'en se vautrant dans son vil argent.


L'infâme patron de télé de "Cannibal World", prêt, pour faire de l'audience, à montrer des gens se faisant manger en direct.

Le capitaliste nanar est généralement un maître du monde assoiffé d'argent et prêt à torturer à longueur de temps des orphelins handicapés du tiers-monde pour alimenter sa fortune indûment acquise. Il passe ses journées dans un bureau plus ou moins luxueux (ou plus ou moins miteux, si le film a été tourné aux Philippines), occupant la moitié de son temps à donner au téléphone des ordres abjects à ses sbires et l'autre moitié à mâchonner son cigare en ricanant avec hargne. Il est souvent l'un des rares exemples d'américain méchant. Dénué de scrupules jusqu'à la moelle, le capitaliste est généralement le maître d'oeuvre derrière d'immondes manigances (création d'hommes-singes nazis, résurrection de zombies) que le héros aura tôt fait de démasquer. On le retrouve souvent en qualité de financier derrière les agissements du savant fou , et il est dans tous les cas de figure à la tête d'un groupe de sbires plus ou moins important. Dans les cas extrêmes, le capitaliste nanar aspire à passer au grade de dictateur nanar.

Dans les cas - minoritaires - où le capitaliste n'est pas intrinsèquement mauvais, ses agissements mûs par l'appât du gain ont généralement des conséquences catastrophiques (lâcher de yétis sur la ville dans un but publicitaire, manipulations génétiques destinées à faire reculer le cancer et donnant naissance à des hommes-requins mutants, etc.).
Le glossaire