Accueil > Glossaire > T > Titre nanar

Le glossaire de nanarland

Pitch, 2 en 1, Nudie, Rape and Revenge, Nanar volontaire, Kaiju Eiga, nous nous sommes rendu compte que les termes employés frisaient parfois le jargon. Pas question de déconcerter le néophyte : le nanar, comme tout objet d'étude, mérite d'avoir un vocabulaire accessible et clairement défini.
Grâce à ce lexique, vous pourrez saisir le jargon de la cinéphilie pointue et/ou décadente, mais aussi découvrir ou approfondir votre science du monde fantastique du mauvais film symathique.
Voici donc pour la première fois au monde le glossaire nanar, simple, évolutif, et richement illustré.

Le glossaire nanarland

Titre nanar :





Titre de film pêchant par une absence complète de crédibilité, un humour douteux, ou rendu absurde par une mauvaise traduction.On citera pour mémoire le cas du film "L'Amour est un fleuve de Russie", de Charles Matton, que son producteur décida de rebaptiser "Spermula", contre l'avis du réalisateur.





Des films honorables peuvent se voir affublés de titres nanars, mais les titres ou les retitrages fantaisistes sont souvent l'apanage des distributeurs de seconde zone, spécialisés dans les séries B.

Quelques exemples :


Alleluia et Sartana, fils de...
Cet Emmerdeur de Charly
Black Jim Va Tout Casser
Les Bidasses dans la mélasse
Les Bidasses en vadrouille
Ces Dames préfèrent le mambo
Commando Weekend
Coplan FX 18 casse tout
Deux enfoirés à Saint-Tropez
Full Metal Ninja
Godefinger ou certaines chattes aiment le mou
L'Horrible sexy vampire
Marche pas sur mes lacets
Mercenaires Fury
Mieux vaut être riche et bien portant que fauché et mal foutu
Le Mille-pattes fait des claquettes
Mon Curé champion du régiment
N'oublie pas ton père au vestiaire
Ne prend pas les poulets pour des pigeons
Ninja: Le Crepuscule des Crapules
Ninja Instinct
Ninja Terminator
Nick Carter va tout casser
Les Orgies de Frankenstein 80
Prends ta Rolls et va pointer
Prends ton passe-montagne, on va à la plage
Rodriguez au pays des merguez
Sacrés gendarmes
Sartana, si ton bras gauche te gêne, coupe-le
Sexycon
Si t'as besoin de rien, fais-moi signe
Super femmes contre chiens jaunes
Te marre pas,c'est pour rire
Le Totem du sexe
Trinita va tout casser
Trois bidasses dans un couvent
Trois vieilles filles en folie
Tu mourras dans ton cercueil
Y'a un os dans la moulinette
Les Zizis baladeurs









Au début des années 1970, les distributeurs français avaient pris la curieuse habitude de sortir des films de kung-fu très sérieux sous des titres comiques :

Au karaté t'as qu'à réattaquer
Autant en emporte mon nunchaku
Ca branle dans les bambous
L'Emmerdeur chinois
Est-ce un karatéka qui a cassé le vase de Soisson ?
L'Homme qui défia les brigades du tigre
Il faut battre le chinois tant qu'il est chaud
J'irai verser du nuoc mam sur tes tripes
Karaté à gogo
Karaté à mort pour une poignée de soja
Karaté pour une blonde
Karatéka au pays de l'érotisme
La Karatigresse aux mains d'acier
Le King Kong du karaté
Kowata tape dans le tas
Kung-fu n'y va pas de main morte
Miss judoka règle ses comptes au karaté
Miss karaté, jeux de mains, jeux de chinois
Nous, y'en a riz le bol
On n'attrape pas un petit dragon en lui mettant du sel sur la queue
Le Parrain de Hong-Kong ne rit jamais jaune
Quand les jaunes voient rouge
T'chin toc karaté
Un coup de boule dans les valseuses
Un petit coup dans les baguettes
Une poignée de soja pour un karatéka
Y'a du jonc dans les bambous
Wang Yu fait rougir le fleuve jaune
Wang Yu n'a pas de pitié pour les canards boiteux










La francisation systématique des titres au Québec (politique par ailleurs très louable) donne occasionnellement des résultats qui, vus de France, peuvent paraître un peu incongrus, comme le prouve cette jaquette québecoise d'"Atomic Cyborg" :

Le glossaire