Accueil > Glossaire > R > Résumé nanar

Le glossaire de nanarland

Pitch, 2 en 1, Nudie, Rape and Revenge, Nanar volontaire, Kaiju Eiga, nous nous sommes rendu compte que les termes employés frisaient parfois le jargon. Pas question de déconcerter le néophyte : le nanar, comme tout objet d'étude, mérite d'avoir un vocabulaire accessible et clairement défini.
Grâce à ce lexique, vous pourrez saisir le jargon de la cinéphilie pointue et/ou décadente, mais aussi découvrir ou approfondir votre science du monde fantastique du mauvais film symathique.
Voici donc pour la première fois au monde le glossaire nanar, simple, évolutif, et richement illustré.

Le glossaire nanarland

Résumé nanar :

Caractéristique propre aux éditeurs vidéo de basse catégorie (voir : Initial Vidéo), le résumé nanar est, avec l'accroche nanarde, la coquille et la jaquette volante un moyen très sûr de décrédibiliser un film.

Exemple de résumé nanar, celui de "Crocodile Fury" :



Le pire étant que ce charabia résume assez bien le film.

Résumés fantaisistes ou lapidaires, rédigés dans un français douteux par des personnes ayant vu le film en accéléré : VHS et DVD nous proposent parfois de véritables perles!


"Kickboxer Cop"

"L'Empire des ninjas"

"Biokid's"

C'est un peu court, jeune homme!

"La Revanche"

Précisons qu'aucun de ces comédiens n'a jamais pratiqué (ni prétendu pratiquer) le full-contact.

Un résumé de film qui s'envoie des fleurs sans vraiment convaincre.("Les Motos de la mort")

"Slash le Découpeur": ici la nanardise n'apparaît qu'à la vision du film, car le rédacteur ne l'a visiblement pas vu : il ne s'agit pas d'aller libérer "trois agents de la CIA", mais une femme, certes agente de la CIA, mais toute seule!


"Mystère" : ici, le rédacteur tente laborieusement et sans succès la carte de l'ellipse élégante. Ons'attendrait presque à ce qu'un tel résumé se termine par : "Ca me fait chier d'écrire des résumés de films, c'est super mal payé. PS : merde à celui qui le lira".

Ici se présente un cas de résumé dont la nanardise n'implique nullement le film : le distributeur vidéo a en effet copié-collé...le résumé d'un autre film! ("Sans issue", dont John Carpenter est d'ailleurs producteur exécutif et scénariste, mais non réalisateur)


Un autre type de résumé nanar, celui qui raconte tout le film :

"Goldocrak à la conquête de l'Atlantide"

"Les Assoiffés de l'or noir"

"Viol de nuit" : un résumé écrit en mongolien, qui réussit l'exploit de raconter l'intégralité du film tout en restant à peine compréhensible.
Le glossaire