Accueil > Glossaire > H > Homosexuel nanar

Le glossaire de nanarland

Pitch, 2 en 1, Nudie, Rape and Revenge, Nanar volontaire, Kaiju Eiga, nous nous sommes rendu compte que les termes employés frisaient parfois le jargon. Pas question de déconcerter le néophyte : le nanar, comme tout objet d'étude, mérite d'avoir un vocabulaire accessible et clairement défini.
Grâce à ce lexique, vous pourrez saisir le jargon de la cinéphilie pointue et/ou décadente, mais aussi découvrir ou approfondir votre science du monde fantastique du mauvais film symathique.
Voici donc pour la première fois au monde le glossaire nanar, simple, évolutif, et richement illustré.

Le glossaire nanarland

Homosexuel nanar :

Ressort comique indispensable, le personnage de l'homosexuel attire les rires par sa seule présence. Ses mimiques exagérées et sa voix de fausset apportent immanquablement des instants de bonne humeur et de folle gaieté même, et surtout, si son personnage ne sert à rien dans l'histoire (voir aussi, dans un registre proche mais distinct, les travestis nanars).


Un homosexuel nanar dans "Samuraï Cop" : quelques instants de détente pour le spectateur, avant la baston.


L'homosexuel nanar a pour caractéristique de reprendre les tics de jeu immortalisés par Michel Serrault dans "La Cage aux folles", mais en omettant la plupart du temps d'y adjoindre du talent. Il est un élément récurrent dans la comédie nanarde de tous pays et se retrouve régulièrement dans les films d'humoristes de qualité comme Philippe Clair, Max Pécas ou Nando Cicero.

Synonymes : gay, tapette, tafiole, tarlouze, grande folle, travelo, Daniel Derval.


Un autre exemple d'homosexuel nanar dans le film de super-héros philippin "Lastikman", preuve que ce type de stéréotype fait encore rire en 2003 !


Un autre homosexuel nanar philippin, apprenant l'art du fitness aux deux petits frères demeurés de Tarzan dans "Tar-San".


"Monsieur Michou", tenancier d'un magasin de vêtements et beau spécimen d'homosexuel nanar dans Dar l'Invincible 2.


Un majordome homosexuel nanar dans Le Trésor de la Déesse Lune.


Daniel Derval dans "Comment se faire réformer".


Le coiffeur homosexuel de Mon Curé Chez les Nudistes, interprété tout en nuances par Marc de Jonge : cet acteur joua plus tard le rôle du commandant soviétique dans « Rambo III » ! Si, si !


Encore un homosexuel nanar philippin, tiré celui-ci de Dynamite Boy.


"Que la personne qui a rajouté cette image se dénonce !" nous demande notre sympathique forumer Benoît. Désolé mais à la rédac on cafte pas, c'est la règle.


Les ressorts comiques de certains films reposent presque exclusivement sur le concept de l'homosexuel nanar. C'est le cas par exemple de la trilogie de "La Cage aux folles" (1978, 1980 et 1985), de la sexy comédie italienne "Le Trou aux folles" (1979), ou encore de l'américain "Le piège à pédales" alias "The Gay Deceivers" en VO (1969), dont la bande-annonce française d'époque est bien gratinée.


Renzo Montagnani, homosexuel nanar top niveau dans "Le Trou aux folles".


Pour rester dans le thème de l'homosexualité et approfondir ses rapports au nanar, mais en sortant du registre hyper-caricatural de "l'homosexuel nanar", le lecteur pourra aussi consulter les chroniques de films "gay friendly" à différents niveaux comme "Bruce Lee Vs Gay Power", "Batman & Robin", "L'Attaque de la moussaka géante", "Can't Stop the Music" ou la bio de figures comme Tim Kincaid.
Le glossaire