Accueil > Glossaire > F > Filmark

Le glossaire de nanarland

Pitch, 2 en 1, Nudie, Rape and Revenge, Nanar volontaire, Kaiju Eiga, nous nous sommes rendu compte que les termes employés frisaient parfois le jargon. Pas question de déconcerter le néophyte : le nanar, comme tout objet d'étude, mérite d'avoir un vocabulaire accessible et clairement défini.
Grâce à ce lexique, vous pourrez saisir le jargon de la cinéphilie pointue et/ou décadente, mais aussi découvrir ou approfondir votre science du monde fantastique du mauvais film symathique.
Voici donc pour la première fois au monde le glossaire nanar, simple, évolutif, et richement illustré.

Le glossaire nanarland

Filmark :



Compagnie de production asiatique, apparemment active en Thaïlande, et à Hong Kong, Filmark est associée au nom de son propriétaire, Tomas Tang (parfois écrit à tort "Thomas Tang") : il a longtemps été supposé qu'il ne s'agissait que d'un pseudonyme servant de prête-nom à différentes personnalités du cinéma asiatique. Filmark se spécialisait dans la production de films de kung fu et d'action de série B.


Kent Wills (alias Nick Reece), acteur dans des productions Filmark comme "Crocodile Fury", "Robo Vampire" ou "Top Team Force".


A partir de la deuxième moitié des années 1980, le label Filmark est associé aux films "Deux en un" les plus démentiels, ses chefs-d'oeuvre étant "Crocodile Fury" et "Robo Vampire". La compagnie utilisant, en plus grossier, les mêmes méthodes qu'IFD, d'aucuns ont estimé que Tomas Tang était un pseudonyme de Joseph Lai, voire de Godfrey Ho.



Divers témoignages nous ont permis d'établir que Tomas Tang était bien une personne distincte, IFD et Filmark étant deux compagnies différentes, officiellement concurrentes. Tomas Tang avait tout d'abord été associé à Joseph Lai au sein d'IFD, avant de voler de ses propres ailes. Un acteur travaillant pour Filmark était censé ne pas travailler pour IFD et vice-versa. Plusieurs comédiens comme Mike Abbott et Stuart Smith sont cependant apparus dans les films des deux compagnies et il est possible que Godfrey Ho ait réalisé sous pseudonymes certaines des productions Filmark.


Photo considérée comme représentant "Tomas Tang", comédien occasionnel.


Selon le producteur Toby Russell, Tomas (ou Thomas) Tang, de son vrai nom Tang Gak Yan, était resté proche de Joseph Lai, ce qui pourrait confirmer que Filmark et IFD étaient une entité commune, la séparation entre les deux sociétés ayant probablement eu des motivations fiscales. Bruce Baron considérait pour sa part IFD et Filmark comme une seule et même entreprise. L'historique exact de la société et ses relations avec IFD demeurent cependant difficiles à établir avec certitude.



La société Filmark disparaît avec Tomas Tang, apparemment mort en 1996 dans l'incendie de l'immeuble abritant les bureaux d'IFD et Filmark. Ce décès donne par ailleurs lieu à d'obscures rumeurs - sans doute infondées - d'escroquerie à l'assurance commise par Ho et Lai.

Pour un historique plus détaillé et la liste des productions Filmark chroniquées sur le site, voir la biographie de Tomas Tang.

Voir également : producteur nanar.
Le glossaire